couchers-soleil-france-coucher-soleil-img

Nice - Baie des Anges - Janvier 2015

Il y a de longs moments où la vie passe, où la vie pèse, où tout se déroule simplement.
Normalement. Banalement.
Où ce qui se passe dans cette vie est fade, lourd, sans vraiment d'intérêt.

A plusieurs reprises, se demander quel est l'intérêt, justement, de venir, ici, poser mes états d'âme … pour qui ? Pour quoi ? … Impossible de prendre une décision ferme.

Et puis, la vie passe, le temps file et, empile les souvenirs les uns sur les autres, efface la banalité ou la beauté du quotidien ...

Alors, alors, alors … et en vrac …
   
  

J'ai passé un été moite, vert et pluvieux. Un été où la cruauté des vivants se mêle à la sagesse des mourants.
J'ai changé de dizaine, acheté un véhicule, coupé mes cheveux très courts, failli devenir propriétaire (et puis non, et puis bientôt peut-être ...), presque lâché mon job et j'ai vu grandir mon fils comme une flèche.      

Et puis, Douille travaille loin de la maison, rentre bien fatigué par ses nouvelles responsabilités et a repris le piano.
Mr Bdou est s'éclate en classe malgré les rythmes scolaires chamboulés.
J'ai jonglé avec les plannings et les activités de chacun, j'ai songé à prendre une "au pair", j'ai revue à la baisse mes prétentions d'intendance domestique.
J'ai maudit la terre entière, j'ai pleuré, j'ai encore plus douté qu'à l'ordinaire. J'ai perdu puis repris 4 kg, j'ai eu mon lot de nuits blanches, j'ai noirci des kilomètres de carnets pour poser mon mal être, j'ai définitivement perdu des amis (en était-ce vraiment ?).

L'automne est passé en un éclair, l'année s'est achevée en fanfare et nous apporté deux petits cousins tout neufs, tout souriants. J'ai eu de grands fous rires sonores, j'ai reçu et présenté des vœux, serré des mains, fait des compromis professionnels.

J'ai pris une claque quand ceux de Charlie Hebdo ont pris une balle.

Cela m'a fait revenir aux mercredis de mon adolescence quand avec mes parents, on passait la soirée autour du Canard Enchainé et de Charlie. Avec Mr Bdou, nous avons lu le numéro spécial de Spirou et beaucoup parlé de ces événements, de la tolérance, des richesses de la différence et de la vie en général.

Même si la vie est parfois brutale, parfois douce, parfois sournoise, parfois tumultueuse; toujours se souvenir qu'elle est surprenante !!

Alors ouvrir de nouvea cette fenêtre, respirer l'air du temps et se réjouir des couleurs du ciel ces derniers jours !

Nice-2

Nice - 17 Janvier 2015

Follow my blog with Bloglovin