S 38 : les bougies, la confiance et les figues. 

Belles-figues-dans-l-arbre

Figuier - Vence - Septembre 2011

° S'étonner de n'être seulement qu'à la troisième semaine après la rentrée. L'impression d'avoir repris le rythme infernal s'est imposée depuis déjà longtemps. Les dernières vacances semblent loin derrière moi et, les prochaines trop loin devant.                         

° Découvrir encore mon fils, jour après jour depuis 5 ans. Le voir passer du grand bébé au petit homme, l'écouter exprimer si justement ses certitudes, ses doutes et ses joies. Respecter sa volonté de faire un anniversaire tout simple avec les grands-parents. Trouver la bougie qu'il faut, maudire les batteries déchargées de l'APN. Promettre de faire une fête extra pour l'anniversaire avec les copains, tellement attendu.    

° Se réjouir de reprendre l'aquagym. Être bien surprise que mon corps souffre si peu. Garder coute que coute cette heure-là pour moi, pour me faire du bien. Profiter de la douceur de l'eau et oublier le reste.

° Venir à bout d'un énorme dossier professionnel non sans peine, se féliciter de cette efficacité retrouvée et, penser à m'accorder un peu plus de crédit confiance.           

° Voir les grands-parents se retaper petit à petit. Lutter avec eux et les entourer de notre bienveillance. Être là pour eux, juste comme ça, pour rien. Faire avec eux encore des projets.                          

° Hésiter tous les matins entre nu-pieds et derbies, entre petite veste et bras nus, finir les gélules solaires. Manger encore les melons des voisins, saturer des tomates du jardin, cueillir les figues avant qu'elles ne tachent le sol. Profiter de chaque instant d'été et se dire qu'octobre viendra bien assez vite ...